Balade à Grignan pour le Festival de la Correspondance

Du 30 juin au 5 juillet 2015 se déroulait la 20ème édition du Festival de la Correspondance à Grignan, dans la Drôme Provençale. Nous nous sommes rendu dans ce magnifique village pour prendre la température de ce festival pas comme les autres.

La marquise de Sévigné
Statue de Madame de Sévigné

Accueillis par les cigales et la lavande

A cette époque de l’année, lorsque l'on approche du village, on est immédiatement saisi par une merveilleuse odeur de lavande qui flotte dans l'air. Les champs alentour sont un ravissement pour les yeux et les cigales s'occupent de nos oreilles. Manque le touché et le goût mais les boutiques et petits restos de la vielle ville s'en chargent sans problème.

La première chose que l'on voit de Grignan en arrivant est son superbe Lavoir circulaire, Place du Mail qui plus est. Blague à part, le Mail (à prononcer maille) était autrefois un jeu de boule en bois avec un maillet, très prisé de Madame de Sévigné. Rappelons que Grignan abritait la fille de la marquise de Sévigné, célèbre pour ses échanges épistolaires avec celle-ci. Une superbe statue à l’effigie de la marquise a d'ailleurs été érigé sur la place principale.

Pour renouer avec l'art de la correspondance

Pour nous inciter à renouer avec l'échange épistolaire, la fondation La Poste, avait mis à la disposition du publique des chambres d’écritures : des tables très joliment décorées et disséminées à quelques endroits du village. Papier à entête, enveloppes, plume et encrier n’attendaient plus que nous. Nul besoin de timbre, il suffisait de déposer son enveloppe dans les paniers mis à disposition sur les tables. Une bénévole, factrice le temps du festival, récupérait les lettres régulièrement pour les confier à La Poste.

Un festival sous le signe de la culture

L'année dernière, nous n’avions pas pu assister aux lectures et spectacles puisque notre visite s'est décidée un peu à la dernière minute, mais, même les mains dans les poches, le festival vaut le déplacement. Entre le marché aux livres où se côtoient vieux ouvrages et éditions récentes, les stands proposant des produits régionaux ou artisanaux, les auteurs venus dédicacer leurs livres et les acteurs que l'on croisent au détour des ruelles... on ne sait plus où donner de la tête !
Qui plus est, chaque boutique, galerie et même coin de rue se transforment en lieu d'exposition, en atelier de calligraphie ou en salle de concert. Il ne faut pas hésiter à pousser les portes de certains lieux et se laisser surprendre !

Cédric Villani au Festival de la Correspondance de Grignan
Lecture rencontre animée par Gilles Costaz, Cédric Villani, « Les recherches enthousiastes »

Cédric Villani fait le show !

Le thème de cette année était : « Avoir 20 ans : jeunesse et correspondances » et en parcourant le programme, mon sang n'a fait qu'un tour en voyant que Cédric Villani était invité pour parler de son livre ponctué de correspondances avec ses collaborateurs, « Théorème vivant » que j'avais adoré.
Je n'ai jamais aimé les maths, vraiment. Il me faut une calculatrice pour additionner 2+2. Mais Cédric Villani parvient à nous emmener avec lui dans ses réflexions, nous communique même son exaltation à chaque découverte. La mathématique n'est finalement pas si importante dans ce livre !

A cette rencontre j'ai retrouvé ce personnage excentrique bourré d'humour toujours accompagné d'une broche araignée. Il a su nous captiver et même nous faire rire sans nous perdre en citant des formules mathématiques. C'est dire !

Le château de Grignan

Le festival est également une excellente occasion de découvrir le majestueux château de Grignan surplombant le village. La visite des extérieurs est gratuite alors n'hésitez pas. La visite libre ne concerne qu'une partie du bâtiment (quelques pièces meublées) et pour avoir accès à l'ensemble du château, il faut opter pour la visite guidée, c'est un peu dommage.
Ceci dit, ça vaut le déplacement. La salle de bal en bois sculpté et ornée du portait de la marquise donne presque envie de danser ! On a du mal à croire que le château a été réduit en cendre en 1793 puis reconstruit à l'identique au début du 20ème siècle.
Durant l’été, sa façade se transforme en décors de théâtre pour « Les Fêtes Nocturnes de Grignan ».

Grignan est vraiment un village magnifique. Son histoire, son château, ses ruelles pittoresques incitant à la flânerie en fait le parfait écrin pour accueillir un festival en lien avec le public, la culture et la correspondance.
En tout cas, le rendez-vous est pris pour l'année prochaine !

Plus d'infos sur le site du festival



Par LaPlume, admin du site


Partager cet article : Facebook Twitter