Entretien avec la Graphologue Maryse CANOVAS (3 ème partie)

Voici donc la suite de notre entretien avec la graphologue et graphothérapeute Maryse Canovas. J'ai décidé de proposer cet interview en plusieurs parties et je vous invite à consulter les autres épisodes si ce n'est déjà fait.

Troisième partie de l'interview de Maryse Canovas, graphologue

Pourquoi faire appel à la graphologie ? Que peut-elle nous apporter ?

Avant de rentrer dans les détails afin de vous répondre, je pense que vos questions en appellent d’autres :
Peut-on s’analyser soi-même ? Pourquoi mieux se connaître est une aide précieuse en orientation scolaire ou professionnelle ? Comment savoir si la signature apposée sur un document quelconque est bien l’œuvre de telle ou telle personne ? Comment savoir si un futur collaborateur ou un futur associé possède bien les qualités qu’ils prétendent avoir ? Quel est le vrai caractère du correspondant qui m’écrit ? Quels sont réellement mes points forts et quelles qualités aurais-je à travailler pour réussir au mieux tel ou tel projet ?
Voilà quelques questions auxquelles la graphologie peut répondre, mais il y en a beaucoup d’autres.

Lorsqu’un graphologue a suivi une formation d’expertise en écriture et documents, il peut authentifier l’identité de la personne dans le cadre de sa spécialité et sera pour cela mandaté, le plus souvent par un Juge. (Il est aussi à noter que tous les Experts dans ce domaine, ne sont pas forcément graphologues, certains se spécialisent via un autre domaine de compétences, comme la criminologie)
La graphologie, touche également de prés le cadre de l’éducation en détectant ce que l’on nomme les dysgraphies dans le cadre de la remédiation scolaire ; il s’agit de la graphothérapie.
Une dysgraphie est un trouble qui rend l’exécution du graphisme peut efficace, problématique dans sa présentation voire douloureux. En règle générale, les gestes qui devraient normalement avoir été acquis ne le sont pas ou de mauvais automatismes se sont ancrés au fil du temps.
La graphothérapie s’intéresse aussi aux pathologies liées aux fonctions neurologiques, dès lors que des fonctions motrices ou/et psychiques sont atteintes, afin d’aider par exemple une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou d’un trouble apparenté, à retrouver un degré de confiance lorsqu’elle désire écrire.

La graphologie est également utilisée en entreprise, dans le cadre professionnel en tant qu’outil d’aide à la décision ou lorsqu’il s’agit pour un manager, d’accompagner un salarié dans son évolution ou sa reconversion (outplacement).
Le graphologue intervient par exemple lors d’un recrutement pour effectuer une sélection de candidats selon le profil qui lui sera remis. Il lui arrive fréquemment qu’on lui demande un portrait complet (approfondi) des deux ou trois derniers candidats retenus par l’entreprise. Il travaille donc sur des lettres de motivation manuscrites ou des textes rédigés manuellement par les candidats avant ou après leur entretien.
En tant que test, la graphologie vient alors en complément d’une autre épreuve de sélections et d’une évaluation.
Mais dans le cadre professionnel, le candidat peut lui aussi prendre les devants en faisant analyser son écriture, ce qui lui permettra de voir ce qu’un graphologue révèle sur sa personnalité ou ses atouts dans tel ou tel domaine de compétences ; le profil fournira ainsi des éléments précieux au candidat sur ses potentiels et lors d’une préparation d’entretien cela constituera un atout pour lui. J’ai à ce sujet l’habitude de dire que « mieux se connaître rend plus fort », et j’en ai eu de nombreuses preuves depuis que je suis consultante.

Dans les relations humaines, la vie privée, la graphologie a aussi son mot à dire.
Comprendre pourquoi des conflits apparaissent sans cesse entre deux individus, mieux appréhender nos propres réactions, saisir la manière dont on peut en fonction de son caractère ou de celui d’un autre scripteur, mieux résoudre certains problèmes de communication, ou tout simplement avoir envie, sans aller s’entretenir de longues heures avec un autre professionnel exerçant dans le domaine de la psychologie, de mieux se connaître, de découvrir les particularités de son caractère et de sa personnalité à travers l’œil extérieur et objectif, le recul d’un professionnel.

La devise de Socrate, inscrite au frontispice du Temple de Delphes, donne à mon avis toute l’essence de la graphologie : « Connais-toi toi-même... ».
On peut décider de mieux se connaître à tout moment de la vie, jeunes et moins jeunes apprécient de découvrir ce qu’aucun autre test ne peut révéler : leur nature profonde !

Comment se déroule une analyse graphologique ?

Le Graphologue, ne pouvant deviner les choses, doit disposer des éléments suivants :

- un document manuscrit original (les copies numérisées par scanner, les télécopies et photocopies sont donc à bannir) d’un longueur de 15 lignes au moins et dans la mesure du possible écrit d’une manière spontanée ; il est donc préférable que le texte n’ait pas été recopié, ni dicté ;

- la latéralité (gaucher ou droitier), la nationalité, le sexe, l’âge, le niveau d’études de l’auteur du document ;

- si une condition particulière était vécue au moment de l’écrit car certaines situations subies (deuil, dépression, séparation, etc. peuvent affecter le graphisme) ;

- un handicap ou une maladie vécue et ayant un impact sur les capacités neurologiques, graphomotrices (avc, vue partielle, etc.).

Les renseignements fournis restent confidentiels, le Graphologue étant soumis au secret professionnel.
Certaines personnes envoient les documents à analyser par voie postale ou viennent me les remettre en mains propres, mais dans tous les cas les meilleures précautions sont prises pour le renvoi des originaux au demandeur sous pli confidentiel, donc l’analyse peut tout à fait se faire à distance.
Les résultats peuvent également, mais à la demande du client, être remis dès que l’analyse est terminée par e-mail, cela permet de gagner du temps lorsque celui-ci reste un facteur décisif pour son devenir (il peut s’agir par exemple d’une analyse demandée pour une aide à l’orientation, à la gestion de carrière, ou en vue d’un entretien professionnel).

Combien coûte une analyse graphologique et une graphothérapie pour un particulier ?

Le Graphologue est indépendant et pratique des tarifs qui sont libres.
Le type d’analyse demandé par le particulier, conditionne le coût étant donné qu’il existe différentes formes : succinctes ou approfondies, en lien avec le domaine professionnel ou la vie privée.
Par exemple, une analyse de personnalité approfondie coûte environ, selon la région et l’expérience du Graphologue, entre 100 et 200 €uros en France, pour un particulier.

Le tarif sera différent s’il s’agit d’une analyse à fins d’orientation professionnelle et si des conseils écrits sont restitués ou s’ils sont simplement donnés oralement.
Beaucoup de Graphologues par soucis de transparence publient leurs tarifs sur leur site internet, ce qui est mon cas.

Les internautes sont généralement très avertis et n’hésitent pas à consulter plusieurs sites, à se renseigner et à vérifier la notoriété et l’e-réputation du Graphologue, ce qui est du reste non seulement prudent, mais tout à fait légitime.

Rendez-vous sur le site de Maryse pour en savoir plus.

Pour lire les autres épisodes c'est ici:
épisode 1
épisode 2
épisode 4



Par LaPlume, admin du site