« Et je danse, aussi » - un roman épistolaire feel good !

J'avais vu passer ce livre à la Grande Librairie, il me semble, lors de sa sortie. Depuis il était dans ma PAL. J'ai pu enfin découvrir ce roman en format audio: « Et je danse, aussi » de Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat. Un roman épistolaire écrit à 4 mains, voilà qui promet !

Roman épistolaire - Et je danse, aussi

Des mails et des enveloppes

Pierre-Marie Sotto, un auteur à succès victime du syndrome de la page blanche, reçoit par la poste une grosse enveloppe de la part d'une lectrice. Il pense tout de suite à un manuscrit et ça le gonfle. Depuis qu'il est connu, il reçoit sans arrêt des manuscrits d'apprentis auteurs souhaitant son avis ou profiter de ses relations pour percer. Sur l'enveloppe l'expéditrice a laissé son adresse mail. Il lui envoie donc un courriel pour lui signifier, en gros, qu'il n'a pas que ça à faire.

Malgré la réponse froide de l'auteur, la lectrice, Adeline Parmelan, insiste et fini par piquer sa curiosité. Contre toute attente, s'installe entre eux une véritable correspondance, électronique certes mais correspondance tout de même.

Mais que contient cette enveloppe ? Adeline est-elle vraiment celle qu'elle prétend être ? Vont-ils un jour se rencontrer ?

Une tournure inattendue

Au départ je me suis demandé où allait mener cet échange de mail et je craignais une énième histoire d'amour cucul la praline. Du coup, j'ai été agréablement surprise par la tournure que prenait le récit au fur et à mesure de l'intrigue. Les deux auteurs ont laissé suffisamment d'indices pour rendre le suspense insoutenable et je me suis surprise à échafauder des théories plus tordues les unes que les autres.
J'avoue cependant avoir été un poil déçue par le fin mot de l'histoire mais ça n'a en rien gâché le plaisir que j'ai eu de découvrir l’échange épistolaire entre Adeline et Pierre-Marie. J'aimerais être aussi drôle dans mes propres courriers. T_T

Ce roman écrit à 4 mains donne lieu à des réflexions et des échanges savoureux à propos du couple, des relations humaines ou encore de la solitude. Le tout sur un ton léger et drôle. Je me suis demandé si les deux auteurs avaient écrit ce roman en s’échangeant vraiment des textes parce que j'avais le sentiment qu'ils s’étaient bien amusés. Réponse en vidéo en bas de l'article ! ^^
J'ai préféré le personnage d'Adeline même si presque tous les personnages du roman sont attachants.

Bref l’écoute a été très agréable et prenante. Un roman feel good à dévorer !

Votre voix me manque. Oui je sais bien que je ne l’ai jamais entendue, votre voix, pas plus que je n’ai vu votre visage. Quand je dis votre voix, je veux dire votre façon de me parler. Et aussi votre façon de me faire parler, de me donner envie de vous parler. Voilà : notre complicité me manque. Nous me manquons.
Ce qui me touche et me séduit dans les livres, les films, le théâtre, plus que les histoires elles-mêmes, c’est ce qui les habille. La façon dont on me les raconte, leur texture, le tissu dont elles sont tissées, leur grain comme on dit en photographie. Et ce grain-là, je le trouve dans vos mots, Adeline. Vos histoires me plaisent, et votre manière de me les raconter aussi.




Par LaPlume, admin du site


Partager cet article : Facebook Twitter