Zoom sur la Rentrée littéraire 2020

511 romans. C'est le chiffre officiel de cette rentrée littéraire 2020. Avec autant d'ouvrages en prévision ou déjà paru, je me suis demandé si par chance des romans épistolaires s’étaient glissés dans cette belle cuvée 2020. La réponse est oui !

Y'a-t-il des romans épistolaires à la rentrée littéraire ?

Les plus livropathes d'entre vous n'auront pas manqué de remarquer les grands noms de cette rentre littéraire : Emmanuel Carrère et « Yoga » aux éditions P.O.L, évidement Amélie Nothomb, attendue avec « Les aérostats » chez Albin Michel, Camille Laurens et « Fille » chez Gallimard, Alain Mabanckou et « Rumeurs d'Amérique » aux éditions Plon ou encore Salman Rushdie avec « Quichotte » chez Actes Sud, pour ne citer qu'eux.

Mais point question de roman épistolaire pour ces illustres auteurs malheureusement. En revanche j'ai quand même trouvé deux pépites cette année !

La Demoiselle à cœur ouvert

Pour son troisième roman, Lise Charles (« Comme Ulysse » et « La Cattiva ») nous offre un roman épistolaire moderne. Grâce à sa correspondance par mail avec ses proches et moins proches, on suit Octave Milton, un auteur quadragénaire parti en résidence d’écriture à la Villa Médicis en Italie. Visiblement en manque d'inspiration, Octave n’hésitera pas à se servir de cette correspondance et du journal d'une jeune fille pour écrire son prochain roman. D'après la quatrième de couverture, l'autrice a elle-même fait un séjour à la Villa Médicis et semble également avoir été inspirée par « Les Liaisons dangereuses » de Pierre Choderlos de Laclos . Voilà qui promet !

Ce roman a d'ailleurs été lu sur scène par Anna Mouglalis et Micha Lescot au festival « Les Correspondances de Manosque ».

La Demoiselle à cœur ouvert - Lise Charles - Éditions P.O.L.

Les Lettres d'Esther

Esther est libraire dans le nord de la France. À la mort de son papa, elle décide d'ouvrir un atelier d’écriture un peu particulier. Elle passe une annonce pour recruter des élèves qui, s'ils souhaitent participer devront correspondre les uns avec les autres. Cinq personnes répondent à l'appel. Cinq, (enfin 6 en comptant Esther) personnages à la dérive que nous pourrons suivre grâce à leur correspondance. Le quatrième de couv nous promet « Un roman épistolaire pétri d’humanité et d’amour de la vie ».

Les Lettres d'Esther - Cécile Pivot - Éditions Calmann-Lévy

J’avoue que « Les Lettre d'Esther » me donne plus envie que le premier... et vous ?

Les romans épistolaires de la rentrée littéraire 2020
© Calmann-Lévy © P.O.L.


Par LaPlume, admin du site


Partager cet article : Facebook Twitter